Néron by Arthur Weigall

By Arthur Weigall

L'histoire est toujours écrite par les vainqueurs. L'empereur romain Néron, souvent vilipendé par les historiens chrétiens comme l'ennemi du style humain, est certainement un des personnages historiques dont l. a. réputation a le plus souffert de ses détracteurs.
Dans cette biographie, Arthur Weigall nous montre, sans omettre ses côtés sombres, un personnage beaucoup plus complexe que l. a. comic strip véhiculée par l'histoire 'officielle'. Néron était avant tout un passionné des arts et notamment du chant. Un des principaux reproches diffusé par des chroniqueurs de l'époque, était le déshonneur frappant un empereur qui chantait en public. Par ailleurs, dans une période beaucoup plus sanglante que los angeles nôtre, Néron a fait souvent preuve d’une clémence inhabituelle envers ses ennemis.
Ce n'est pas un hasard si après sa mort, un mythe annonçait qu'il était toujours vivant et qu'il allait bientôt revenir. Cette légende montre simplement que son règne était très populaire et qu'il était très goalé par le peuple.

Show description

Read or Download Néron PDF

Similar literatura y ficcion books

Abrir las ciencias sociales: informe de la Comisión Gulbenkian para la reestructuración de las ciencias sociales

Diez eminentes academicos de diferentes paises hacen una reflexion seria sobre l. a. estructuracion de las ciencias sociales y los angeles solucion de problemas como: los angeles jerarquia entre pasado y presente, entre universalismo y particularismo, entre enfoques ideograficos y nomoteticos, multiculturalismo, interdisciplinariedad, proliferacion confusa de programas universitarios de investigacion, escasez de recursos, implicaciones politicas, and so forth.

Extra info for Néron

Sample text

Avec diligence, rudesse même, elle entraînait le garçonnet à devenir le réformateur futur; et elle était si sévère pour lui, si exclusivement la source de son existence malgré tout, qu’elle lui inspira une crainte respectueuse qu’il ne parvint jamais à surmonter. Dominant les tendances de sa propre nature — nature à la fois sans-cœur, au moral, et sensuelle au physique — Agrippine présentait aux gens de son entourage un visage froid et vertueux, un impassible et dur visage aux lèvres minces. Peut-être brûlait-elle intérieurement des feux d’une passion inassouvie, d’une ambition contrariée, d’un dévouement à peine celé pour son jeune fils, d’une haine impuissante contre ceux qui menaçaient ce dernier; mais au dehors d’elle-même c’était une jeune veuve calme et chaste, menant une vie à laquelle les mauvaises langues ne pouvaient trouver à redire.

Puis Caligula mit à mort son propre cousin Aemilius Lepidus, qui avait continué apparemment à jouer le rôle d’un amant de circonstance auprès d’Agrippine jusqu’à l’époque où celle-ci se réforma extérieurement. Le bambin Néron, qui n’avait pas encore deux ans, fut arraché des bras de sa mère et porté au logis de la sœur de son père, Domitia Lepida, une femme rousse, grasse et déplaisante, accusée des immoralités les plus effroyables par la rumeur publique. Le 11 décembre de l’an 40, Cnaeus, père de l’enfant, mourut d’hydropisie, et aussitôt un autre membretype de la famille des Barbes de Bronze escamota l’héritage du garçonnet — une fortune rondelette.

Elle était d’une extravagance folle et jetait l’argent par les fenêtres, au grand désarroi de Pallas, le gardien du pécule privé de l’Empereur, qui n’en était pas moins obligé de lui faire bon visage, mais devenait de jour en jour plus disposé à préparer sa chute s’il flairait jamais la chance de le faire impunément. Narcisse, lui aussi, voyait sa patience mise à cruelle épreuve, et il était sur le point de rompre ouvertement avec Messaline, car, ainsi que nous l’avons dit, cet homme semble avoir eu sincèrement à cœur les intérêts de Claude.

Download PDF sample

Néron by Arthur Weigall
Rated 5.00 of 5 – based on 29 votes